Accueil    Les p'tits trains     La région      La photographie      Les livres

Les livres
Colette

bar017.gif (3980 octets)
COLETTE PARLE.
bar017.gif (3980 octets)

Contre toute attente, pas de sons sur cette page, mais de ces phrases, de ces mots brefs qui émaillent les texte de Colette, et qui en disent tant...

***

colette branche.jpg (13647 octets)

 


*

Une enfance heureuse est une mauvaise préparation aux contacts humains.

*

Tendre vers l'achevé, c'est revenir à son point de départ.

*

Ma mère (...) savait qu'on possède dans l'abstention, et seulement dans l'abstention.

*

Avais je atteint ici ce qu'on ne recommence point ? Tout est ressemblant aux premières années de ma vie et je reconnais peu à peu au rétrécissement du domaine rurale, aux chats, à la chienne vieillie, à l'emerveillement, à une sérénité   dont je sens de loin le souffle, je reconnais le chemin du retour.

*

J'appartiens à un pays que j'ai quitté.

*

Dire la vérité, oui. Mais toute la vérité, on ne peut pas, on ne doit pas.

*

Chaque fois le danger, avec l'animal, se fait le même pour nous. Choisir, après viennent le souci, le péril de perdre, la crainte de semer le regret. De si grand mots au sujet d'un passereau ? Oui, d'un passereau. Il n'est pas, en amour, de petit objet.

*

C'est une langue bien difficile que le français. A peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir.

*



Les livres
Colette